FIGURE DE PROUE Aout 2017

JEUDI 10 AOUT 2017 rdv au Théâtre Ph'Art du Casino de CAPBRETON à 21H pour la clôture du Festival, pas encore en ligne mais bientôt! FIGURES de PROUE France/Québec/Belgique Julie Boitte, Anne Borlée, Francis Désilets et Matthieu Epp, Myriam Pellicane.
Pirateries, amours du dessus et du dessous des océans à travers les démons du folklore. Monstres et naufragés, sirènes trans-genre, pêcheurs, une rencontre joyeuse entre entre poils roux et tentacules, un one-shot imprévisible qui mixe les accents et l'insolence des pratiques de la tradition orale.
Dessin Siyu Chen

tout le programme sur :
http://www.capbreton.fr/infos-pratiques/mes-loisirs/l-offre-culturelle-a-capbreton/capbreton-festivals/festival-du-conte.html
 


Francis Desilets



Julie Boitte

Belgique


Conteuse professionnelle depuis 2008, Julie Boitte arpente le merveilleux à travers la tradition populaire et dans la réalité d'aujourd'hui.
Elle conte pour tous les publics en cherchant les passages qui ouvrent d'autres mondes, ceux qui n'apparaissent pas d'emblée.
Elle est notamment sensible à la fragilité humaine qui se transforme en folie, et porte son attention sur l'être qui se débat pour sortir de son enfermement.


Plutôt belle endormie qu'harangueuse de foule, elle n'est drôle qu'à son insu. Parfois elle change de voix ou a l'air complètement dingue, sous son air doux et pâle.
Entre deux rêves, elle tente d'entrer en contact avec les autres, de s'ancrer dans la terre, d'arrêter de flotter, comme une algue, entre deux eaux.
Julie crée des spectacles en solo, dans lesquels elle cherche une qualité de vibration depuis sa rencontre avec Didier Kowarsky.
Par ailleurs, son passage à la Maison du Conte de Chevilly-Larue en région parisienne a initié une pratique artistique à plusieurs. Cette recherche se poursuit avec certains laborantins dans le collectif « Front de l'Est ». Julie fait également partie du collectif belge « Le Lampadaire à 2 bosses » qui explore notamment la question du conte dans l'espace public. http://www.julieboitte.com/




Anne Borlée
Belgique
Anne Borlée défend une parole de l'imaginaire...
A travers des formes souples, dans des lieux urbains ou ruraux, où l'on impulse l'écoute, pour que se vivent la proximité artistique, la convivialité intime et poétique.
A travers des spectacles pour la scène, façonnés avec soin, amour, rigueur.
Femme barde sur le chemin très ancien et tout neuf de l'oralité onirique, accompagnée de sa harpe, elle s'implique dans son art avec le corps et avec l'âme... Son travail est imprégné de ses recherches autour du mouvement et de la présence scénique, d'un travail de longue date autour de la voix, du chant, de l'improvisation vocale et de ses explorations passées du jeu clownesque.
En 2012 naît le duo "Zharpa" où elle mêle sa parole aux sons du musicien Gilles Kremer, compositeur guitariste et multi-instrumentiste. Ils créent ensemble le spectacle de contes et musique "Rugir" (poésie sensuelle et romantisme débridé) et travaillent cette année à leur nouvelle création "Baba Yaga, Territoire Sacré" avec l'artiste plasticienne Anaïd Ferté et comme regard extérieur la conteuse Catherine Pierloz.
Depuis 2010, elle fait partie du collectif de conteurs "Le Lampadaire à 2 Bosses" (laboratoire artistique et création de spectacles), avec entre autre leur spectacle de rue nocturne "Confidences sur un Banc" et leur nouvelle création "Le Quai des départs renouvelés".
Elle poursuit sa formation à l’art du Conte de manière ponctuelle avec Michel Hindenoch et Myriam Pellicane à travers des ateliers et des stages. 
www.lampadairea2bosses.be 

 
Francis Desilets
Québec
C’est au Village québécois d’antan que Francis Désilets « rencontre » le conte.
En faisant des recherches sur de vielles chaises, il tombe sur un conte impliquant une bercante magique. Intrigué, il dévie un peu de sa recherche initiale et tombe sur un CD de Michel Faubert : Le passeur. Comme il est arrivé à plus d’un conteur, il est aussitôt envouté et cherche par tous les moyens l’occasion de conter. Mais, il faut faire ses classes.
Les années 2000 vont lui permettre de peaufiner son art de festivals en contrats pour des villes ou encore en spectacles corporatifs personnalisés.
C’est le conte traditionnel qui lui sert le plus souvent de véhicule pour toucher le public, le faire rire et l’émouvoir, tout en lui insufflant une petite touche d’Histoire (qui n’est jamais bien loin).
Aujourd’hui, il anime depuis quelques années déjà Les Dimanches du Conte qui présente tous les dimanches le meilleur de la scène au Québec.
Musicien, chanteur, il tape du pied, inépuisable pour la chanson à répondre, Francis est un Démon du Folklore qui pratique le Funklore, le fantastique et le répertoire de chants marins et pirates.
http://www.francisdesilets.com/


Matthieu Epp
France
Conteur professionnel, Matthieu EPP parcourt la narration en croisant les disciplines : voix,
mouvement et musique.
Laborantin à la Maison du Conte de Chevilly-Larue en 2007/08 avec Abbi PATRIX, Pépito MATEO, Haim ISAAC et Pascale HOUBIN il collecte et démêle les ficelles du théâtre d’objets avec Christian CARIGNON et Kathleen FORTIN avant d’entreprendre les « Grands Classiques à domicile ».
Matthieu investit la mythologie nordique en explorant la musicalité de la parole avec Jean- François VROD et Dimitar GOUGOV, l’image projetée sur un rouleau illustré et les ombres avec l'illustratrice Clotilde PERRIN. Membre du collectif « Front de l’Est » (laboratoire de recherche et projets de territoire) Matthieu intervient depuis quatre ans auprès d’étudiants Arts du spectacle à l’Université de Strasbourg.
Il est en résidence triennale 2014-2016 au Relais Culturel de Saverne pour son projet IL Y A DES PORTES qui jette des ponts entre narration, improvisation, écriture collaborative et jeux vidéo.
http://www.rebonds-histoires.net/


 
Myriam Pellicane
                                             France
Myriam Pellicane est une conteuse.
Petite, elle est algérienne. Son terrain de jeu favori : les maisons bombardées, les ports engloutis,
les cimetières, le Far-West du Hoggar, les Fantazias. Ses partenaires : une armée de gosses et toutes les bêtes sauvages.
Adolescente, elle devient française. Son terrain de jeu favori : la ville, les lieux interdits, les Sex Pistols, la
boxe thaï, la scène. Ses partenaires : une bande de punks, quelques singuliers, des aristos, des goths, des magiciens de tous poils, des exclus.
Aujourd'hui directrice artistique de la compagnie Izidoria, Myriam Pellicane au grès des rencontres et des créations, cherche ce qui pourrait s'appeler aujourd'hui : la geste d'une conteuse.
Goulue d'anthropologie sorcière et de mythes, performeuse de la parole, elle assemble dans son jeu, danse et geste vocal, rites sauvages ou sacrés, dinguerie et maîtrise pour revisiter le conte merveilleux en mêlant l'humour décalé et le frisson du fantastique.
Kung-Fu, mangas, musiques trad, innovantes, improvisées, rock, hip hop, électro, voix, sons organiques,
elle s'entoure de spécialistes pour pratiquer le Abracadabra, pour réinventer des formes, aller tout au
fond, approcher l'autre, invoquer, dépecer les histoires mémorables pour leur donner un nouveau souffle,
une nouvelle énergie.
Animale ou démone, Myriam Pellicane est une conteuse qui plait aux grands comme aux petits, en passant par les ados car elle surprend par la grande singularité de sa personnalité et de son répertoire.

http://www.izidoria.org/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire