jeudi 29 octobre 2015

Projet Vagabonde

Les contes merveilleux sont des cartographies, ils sont fait pour jouer dans le noir : quand la conteuse raconte, elle voit des choses, entends des sons, marche sur des chemins imprévisibles...
Vagabonde est une occasion de redécouvrir un pan du répertoire traditionnel sous une lumière peu commune, fantasmagorique.
Une fois encore Myriam Pellicane ritualise l’art de la parole en folle-sagesse. Baroque ou gothique, avec ses costumes et ses coiffures elle est déjà à elle seule, tout un univers. Cet univers se déploie pour emporter le public vers une puissante et surprenante traversée ici ponctuée de sang, de chair, de romance, de quête et de facéties…

 
VAGABONDE
Contes merveilleux de tradition populaire et collectage
 avec Myriam Pellicane

Création France/Québec automne 2015
Cie Izidoria
Mise en jeu et trajectoire vocal: Mireille Antoine

Durée : 1H 15
Public : à partir de 11 ans

Vagabonde se joue dans toutes sortes de lieux : théâtres, bibliothèques, Musée, en déambulation, chez l’habitant, dans des lieux insolites…

Co-productions :
Conte en Oléron – La Maison des Arts de la Parole à Sherbrooke(Québec) -Festival les grandes gueules à Trois Pistoles (Québec) – Festival les îles de la Madeleine (Québec) – La Région Rhône Alpes -


« Vagabonde » ce sont des histoires glanées ici et là, sur la route, au grès des rencontres et des découvertes. C'est un répertoire de contes merveilleux et de collectages, ponctués de paroles où Myriam Pellicane parle au public. Les contes choisis sont des inédits ou des classiques, des contes qui ont été censurés à une époque…un récital où se mêle de la poésie, des mélodies…



Les contes merveilleux font partie de la littérature orale, vagabonde, ils voyagent depuis que les communautés humaines existent, leurs destins est d'évoluer sans cesse.

Pour leur redonner vie, il s'agit de retrouver la vibration des sons qui les habitent, les faire surgir ici et maintenant avec une parole qui s'adresse directement au public, au monde.

Cette parole contient aussi des silences, de la poésie, des incantations, des extravagances, c'est une langue geste, une danse qui s'exprime depuis la source, à nu.

Elle touche au frisson, cet état d'enfance où cohabitent la peur et la jubilation.

Les contes merveilleux nous rappellent que nous sommes tous des enfants de la légende.
Leur mise en jeu peut révéler des moments sublimes et des trappes.

Le conte est contestataire par nature, il est anticonformiste, transgressif, il n'est pas question de morale, c'est un outil de finesse et de communication pour celui qui raconte.



Peut-être faut-il, pour les siècles qui viennent, s'obstiner à faire du conte afin d'introduire dans le monument blanc du futur un peu de nuit des temps, un peu de temps nocturne...

Crédit Photo Laurence Loutre Barbier

Vagabonde est un récital en hommage à la poétique du conte de Nicole Belmont, Bernadette Bricout, Yvonne Verdier, Françoise Morvan qui ont si bien défendu la littérature orale, avec ses mélodies étranges en sous-discours, qui parfois émergent en bribes chantées ou psalmodiées, ses héros illégitimes, ses incantations « dont les significations latentes déroutent le désir d'interprétation ».

Ce conte merveilleux qui se déroule le plus souvent dans un univers familier jusque dans l'au-delà et la fantaisie. Cette façon de dire où la poétique vient « altérer », rendre autre, avec ce que René Char nomme son « énergie disloquante »

"Remerciements à Jan Léopold Munk, le "petit grand moine" qui m'a donné pour Vagabonde, l'histoire de sa rencontre avec un Amérindien, un géant du nord de la tribu des Saulteaux.."   Myriam Pellicane

Nous racontons et l'énigme du monde s'en trouve heureusement augmentée...




(VAGABONDE 2016 répètes) Ceci est un chien barbet noir! qu'on retrouve dans une histoire de Vagabonde..... et dans les contes merveilleux où le Diable vient se mêler de l'éducation des enfants... Il est aussi dans les évangiles du Diable... En contrepartie de ses bons et loyaux services, il suce le sang, donc faut gérer les doses! c'est un bon chien de bergers, ils sont supers intelligents! aujourd'hui évidemment ils font peurs aux intégristes de tous poils .....!

L'histoire de la souris , Vagabonde ... une toile de Angiad Silas.